"... pour une cérémonie imaginaire..."