François Le Vaillant. Connaissance et liberté, deux matrices du voyage