Debussy’s Late Style (Marianne Wheeldon. Bloomington, Indianapolis : Indiana University Press, 2009)

DAL MOLIN, PAOLO
2010

«Un Coup de Dés – écrivait Albert Thibaudet – est bien l’œuvre mallarméenne, obscure par excellence. […] Des critiques qui parlent de ses poèmes avec la plus grande admiration estiment que, lorsque Mallarmé l’écrivit, son esprit se dérangeait. Lui-même, l’ayant achevée, la lut à un de ses intimes, et lui dit en souriant : “Est-ce que cela ne vous paraît pas tout à fait insensé ? N’est-ce pas un acte de démence ?” Réellement, cela déconcerte. […] Cependant, l’idée de folie la croit-on claire ? Comte était-il fou lorsqu’il écrivit la Synthèse subjective ? J’imagine que tout penseur, tout artiste, a, dans sa dernière œuvre, une sorte de droit à la folie, c’est-à-dire à l’absolu de sa logique, comme il est pour l’abbesse de Jouarre, dans le dernier jour d’une vie de sacrifice, un droit à la volupté : en ce cas, il est vrai, droit à se contredire, au lieu que, dans le premier, droit à se confirmer». Se pourrait-il que ce qui vaut pour Stéphane Mallarmé – comme pour Auguste Comte ou l’héroïne du drame de Renan – ne soit pas vrai pour Claude Debussy ?
File in questo prodotto:
File Dimensione Formato  
2010 Revue de musicologie 96_2.pdf

Solo gestori archivio

Descrizione: Articolo completo
Tipologia: versione editoriale
Dimensione 296.4 kB
Formato Adobe PDF
296.4 kB Adobe PDF   Visualizza/Apri   Richiedi una copia

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11584/119358
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? 0
social impact